La musicothérapie aux Mimosas

Interview d’Eliah, musicothérapeute et de Naomi, psychomotricienne.

Les séances de groupe débutent toujours par un petit échauffement physique et respiratoire assis pour se recentrer, entrer dans le « mouvement » et trouver sa place au sein du groupe. Les sessions ont repris après le confinement du printemps.
Notre musicothérapeute a dû, pour ce faire, réévaluer son programme selon les capacités d’attention et d’implication du groupe à ce moment là. Ceci, afin que tous puissent à nouveau participer, y compris les personnes à mobilité réduite (adaptation des instruments pour ces derniers).

L’objectif premier est que chacun se sente faire partie du groupe, prenne plaisir à jouer et puisse participer à sa manière. Le but n’est pas de créer une chorale en temps que telle mais d’être ensemble, comme on le peut, réuni autour d’un projet commun. Il s’agit également de renforcer le sentiment d’appartenance et de cohésion du groupe, tout en « lissant » les différences.

Mais pas seulement ! Cette chorale se veut aussi être un rituel au sein de la pension; un moment de rencontre attendu chaque semaine et durant lequel on pratique le “vivre ensemble” dans un contexte tout autre. Maintenant, les résidants viennent d’eux -même le lundi après-midi mais personnes n’est obligé de participer !

Un projet commun et un suivi individuel

Tant notre musicothérapeute que notre psychomotricienne, sont attentifs à chaque résidant ; ils motivent et encouragent ceux qui participent moins, adaptent le rythme selon les capacités des plus « faibles », valorisent ceux qui sont encore timides.

Afin que tous se sentent reconnus et intégrés, nos thérapeutes vont valoriser les qualités de chacun, comme par exemple solliciter les connaissances musicales de M.V pour un partage avec le groupe. Certains ne souhaitent pas être mis en avant et préfèrent chanter à voix basse; il s’agit de respecter les besoins de chacun.

Les musiques sont entrainantes et variées et les résidants peuvent choisir les styles et les titres, aussi longtemps que tout le monde peut participer. Et, ceux qui le souhaitent, peuvent être chef d’orchestre à tour de rôle.

La musicothérapie en individuel

La musicothérapie se décline aussi en individuel, notamment pour les résidants qui désirent rester seuls. C’est le cas de M.W qui aime beaucoup la musique de son pays. Il apprécie de choisir les titres et de chanter des chansons dans sa langue. Depuis le début de la thérapie, M.W, d’habitude très renfermé, a tissé un contact privilégié avec notre intervenant. Ces séances lui permettent de se sentir contenu dans une « bulle, protégé et suffisamment en sécurité pour déposer ses émotions. La musicothérapie en individuel offre ainsi un cadre sécurisant au sein duquel le participant a la possibilité d’aller à la rencontre d’émotions refoulées ou plus difficiles. Mais le résidant peut aussi, tout simplement, exprimer sa joie en musique lors d’un moment exclusif avec le thérapeute.

Autres